la poule Brahma

Aller en bas

la poule Brahma

Message par Peter le Mer 26 Juin - 11:19

Becs et Plumes, dossier spécial par Peter

la poule Brahma


La Brahma est une volaille géante d'origine asiatique, créée aux Etats Unis à partir de Cochin auquel du sang de combattant Malais a été ajouté donnant cette « tête de rapace » caractéristique. Elle fut importée en Europe vers 1850.
Les deux races étaient des volailles populaires en Inde(la Brahma) et Chine (la Cochin).
Au Début les volailles géantes sont arrivées aux Etats Unis par bateaux. Leur port de exportation était Shanghai en Chine. C'est la raison pourquoi aux Etats Unis les deux races étaient connues sous le nom « Shanghai Bird » (Oiseau de Shanghai).



La Brahma est une des plus grosses races de nos poulaillers.
D'une taille massive, elle donne une impression de force caractérisée par sa grande taille et sa forme très large, profonde, emplumée jusqu'aux tarses. Le corps est charnu et volumineux, la poitrine large et l'abdomen bien développé et une petite tête avec sourcils saillants et petite crête à pois. Son tempérament est doux.




Devenue volaille d’ornement, la Brahma était jadis exploitée à diverses fins. Elle était élevée pour son abondance en plume qui permettait la fabrication des oreillers et autres couettes, mais aussi pour son abondante ponte hivernale (jusqu’à 150 œufs) durant la saison où les autres gallinacés de basse-cour ne pondaient pas. Économiquement parlant pour la ferme, cette volaille bien fournie en chair abondante avait aussi pour fin d’être condamnée pour les festins à une époque où les hybrides de « souches à viande » n’existaient pas. Au XIXè siècle, dans les années 50, un poulet à rôtir de la race Brahma devait peser autour de 3,7 kg pour les poulettes et 4,5 kg pour les coquelets.
Les poulets sont de croissance relativement lente. C'est une pondeuse d'hiver.



La Brahma est une volaille très rustique, elle s'adapte bien à tous les climats. C'est une grosse mangeuse peu habile à chercher seule sa nourriture.
Les oeufs sont petits par rapport à la taille de l'animal. Par contre elle couve assidûment (en fin de printemps) et ne se lève pas du nid. C'est une très bonne mère et ne casse pratiquement pas d'oeufs lors de la couvaison malgré son poids.



Elles sont faciles d’entretien à condition toutefois de leur éviter un sol boueux à cause de l’abondance des plumes aux pattes, tarses et pieds, qui amassent la boue, les boulettes ainsi constituées aux plumes pendantes des jarrets ou aux pieds se cassent et peuvent provoquer des lésions cutanées.

Généralités

Oeufs à couver : 55 grammes minimum; coquille de couleur jaune à brun rouge.
Diamètre des bagues : Coq : 27 mm ; poule : 24 mm
Masse : Coq : 3,5 à 5 kg et plus ;poule : 3 à 4,5 kg et plus.



Type et but de l'élevage

Donne une impression de force caractérisée par la grande taille et une forme très large, profonde, emplumée jusqu'aux tarses. Tempérament doux. On recherche la taille massive, un corps charnu et volumineux, poitrine large et abdomen bien développé, tête petite avec sourcils saillants et petite crête à pois. But de l'élevage : obtenir une poule docile, facile à élever, de grande taille, bien fournie en chair.

LE STANDARD



COQ :
Corps : Volumineux, large, profond.
Tête : Petite, large, fortement bombée, avec un front large et proéminent.
Crête : A pois, petite, rectiligne, bien plantée sur trois rangs sons épine, le moins développée possible.
Barbillons : Petits, bien ronds, fins de texture. La gorge doit paraître entre les barbillons semblable à un fanon.
Oreillons : Allongés, arrondis, fins, rouges.
Face : Rouge, lisse ou très peu emplumée.
Yeux : A iris rouge orange ; assez enfoncés dons l'orbite et avec sourcils saillants.
Bec : Court, fort, de couleur jaune ; la pointe est souvent foncée.
Cou : Légèrement incurvé à partir de la tête, le camail très fourni et bouffant.
Dos : Plutôt court,large jusqu'aux reins, forme à partir du milieu une courbe ascendante très régulière dont le point culminant est celui des faucilles.
Poitrine : Large, pleine et profonde ; bréchet presque vertical.
Abdomen : Large, très duveteux.
Ailes : Courtes et fortes, bien collées au corps, les pointes cachées par les lancettes.
Queue : Relativement courte, toutefois plus longue que chez la Cochinchinoise. Rectrices larges, les faucilles harmonieuses et bien développées.
Cuisses : Fortes, pas trop courtes, fortement emplumées. Le duvet et les petites plumes débordent aux articulations mais sans former de manchettes.
Tarses : D'un jaune intense, forts. Les tarses ainsi que les doigts extérieurs et médians sont fortement emplumés. Epiderme entre les doigts, dessous des doigts et semelle de couleur blanc rose ; ongles blancs.

Poule



Par sa poitrine plus profonde et son cou plus court,. elle paraît plus compacte que le coq. Les parties des cuisses et de la selle sont plus volumineuses. Le point culminant est situé aux rectrices supérieures de la queue et non sur la selle comme chez la Cochin ce sommet se situe ou niveau des yeux. Queue largement étagée et presque recouverte par les couvertures.

Défauts disqualificatifs :
Taille insuffisante ; poitrine étroite ; doigts médions lisses ou peu emplumés ; crête trop haute ou trop forte ; épine de crête.
oreillons blancs ; tarses clairs ou foncés.

La Brahma existe en plusieurs variétés et couleurs, ainsi que en naine.

Source:http://www.brahma-cochin.fr/

merci à mayeli,laertes, daniel et peggy pour les photos
avatar
Peter
Admin

Messages : 5484
Date d'inscription : 20/04/2011
Localisation : St Vigor des Monts

http://www.becsetplumes.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum