la poule Charollaise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la poule Charollaise

Message par Peter le Lun 19 Aoû - 10:07


Becs et Plumes , dossier spécial races rares, par Peter

La poule Charollaise


.....Une race récente et peu répandue,
c’est une volaille originaire de la région de Charolles, en Saône et Loire



Dans l’excellent ouvrage de 2006 écrit par Jean-Claude Périquet ; « Coqs et poules les
races françaises » ce dernier nous indique que le standard de la Charollaise a été
officiellement établi en 1964 par M. Edouard Perret.
Cependant sa sélection débute dans les années 1950. Outre M. Perret, Mme Lapray et M.Guill
de Charolles peuvent être considérés comme les pionniers de cette race. En 1963 elle est
exposée au Salon de Paris et son standard est officiellement homologué en 1966.
Comme de nombreuses races françaises, la Charollaise connaît un petit « passage à vide ».
Malgré des efforts considérables, elle est considérée comme une race peu répandue ce qui est regrettable vu ses nombreuses qualités.



Selon Edouard Perret, la Charollaise est une « simple » sélection de volailles blanches de la région, Toujours selon ce dernier, les éleveurs suisses se seraient servi de la Charollaise pour « faire » la poule suisse alors éteinte (Le standard européen nous dit que la poule suisse a été créée vers 1905 à partir d’Orpington et de Wyandotte blanches).
En retour des choses, c'est dans les années 1976, M. Touillon se procure auprès de Paul Perrotet, un parquet de poule suisse afin de régénérer et d’améliorer la Charollaise... Puis c’est au tour de Maurice Froidevaux de tenter dans les années 1980, de la sélectionner et de la diffuser, notamment dans sa région d’origine. Il utilisera pour ce faire, un croisement entre la Wyandotte blanche et... la poule suisse !
De nos jours, cette dernière connaît un bel essor en terres helvétiques, qu’en est-il de la Charollaise dans son pays?
Pour connaître les éleveurs françaises, rendez-vous sur le site de volaille-poultry.



Volaille de taille moyenne à la forme caractéristique la Charollaise peut être considérée comme une poule à deux fins. On demande à cette volaille au plumage blanc pur, des œufs à coquille
blanche teintée de 60 grammes. La masse du coq est de 3,5 kg et 2,5 kg pour la poule. Des sujets trop sveltes se verraient disqualifiés !
Le coq avec sa poitrine proéminente, profonde et carrée, présente une forme caractéristique. Ce dernier est d’ailleurs tout en largeur tant au niveau du tronc que des épaules. Le dos est plat et horizontal, pas de sujets au dos incliné. La queue, de grandeur moyenne, est portée à environ 45° chez le coq.
Chez la poule, la queue est plutôt petite, fermée et légèrement relevée. On recherche chez la Charollaise un plumage serré, un plumage mou (par exemple l'Orpington) est à punir. Les cuisses sont saillantes, fortes et longues, là encore des traces de bouffant seraient synonymes de disqualifications! Les tarses sont dénudés et de couleur chair.




un grand merci à nos amis suisse pour ce joli article (www.volailles-francaises.ch)
avatar
Peter
Admin

Messages : 5459
Date d'inscription : 20/04/2011
Localisation : St Vigor des Monts

http://www.becsetplumes.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum